Category Archives for "Thermique humaine"

Canicule : les quatre règles fondamentales

N’allez pas croire que je surfe sur l’actualité de l’été. Certes, canicule il y a, et selon bien des avis autorisés, ce n’est pas près de s’arrêter. Je me souviens de mes premières conférences dans lesquelles j’annonçais l’air grave une prédiction du GIEC. « Une canicule de 2003 tous les 2 ans en 2050 ». C’était au début des années 2000. A peine 20 ans après, cela semble déjà fort crédible. 

Mais non, je ne surfe pas sur l’actualité. La preuve ? Je parle avec les architectes de maîtrise des surchauffes depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la formation spécifique que nous leur proposons a beaucoup de succès. Bref : ce n’est pas une nouveauté. Mais ces dernières semaines, je suis entouré de gens suants et épuisés.

Leur problème n’est pas de concevoir un bâtiment dans lequel il fasse frais. Il est de se sentir mieux dans les locaux dont ils disposent. Bien sûr, il y aura toujours ceux qui, lassés, se ruent sur les climatiseurs low-cost que les grandes surfaces proposent. Mais ce n’est pas une solution, c’est un palliatif. 

La question de la surchauffe est à la fois complexe et très simple. Complexe, parce que la sensation est le résultat, parfois, d’un grand nombre de facteurs se cumulant. Pire : le ressenti à un instant T dépend bien souvent de nos actes bien des heures plus tôt. Cela n’est pas sans rappeler la dynamique du réchauffement climatique : quand il fait trop chaud, il est déjà bien souvent trop tard pour corriger le tir.

Lire la suite…

29 septembre 2017

Les six composantes du confort thermique

Certains sujets semblent avoir le pouvoir particulier de générer des conversations quasi déterministes. J’entends par là, la chose suivante : Lancez un tel sujet et vous pouvez vous attendre à voir émerger toujours les mêmes questions, presque toujours dans le même ordre. D’une manière générale, je trouve que cela pose fortement la question de notre liberté de pensée sur de tels sujets. Témoignons-nous alors de notre pensée propre, ou de choses que nous avons progressivement intégrées et qui se retrouvent profondément ancrées dans notre culture et nos modes de pensée ?

Parmi ces sujets, je range celui de la « température de confort ». Faites l’expérience suivante : lors d’une conversation amicale ou familiale voire professionnelle, lancez la phrase suivante : « moi, franchement, 19°C, je trouve que c’est un peu froid. La bonne température pour mon confort, c’est 21°C. » Vous n’avez plus qu’a laisser dérouler. Je suis prêt à parier qu’a un moment émergera la phrase suivante : « De toute façon, le confort, c’est vraiment une notion subjective. » Une manière de dire que comme pour le beau ou le juste, nous sommes dans un domaine où l’objectivité s’avère difficile, voire impossible. Nous voilà bien avancés, surtout si nous travaillons dans un domaine où l’on recherche l’objectivité. Et pourtant, grâce à Povl Ole Fanger, notre situation n’est pas désespérée, loin de là. Cette approche de la thermique humaine me semble tellement fondamentale que j’ai eu envie de la partager avec vous.

Lire la suite…

4 mai 2017

UGG : l’histoire d’une botte qui n’aime pas la montagne

Le moins que l’on puisse dire c’est que Vanessa n’est pas très contente. Le premier jour des vacances au ski, elle a déballé ses jolies bottes UGG, trouvées à 189€ en promotion « Spéciales vacances d’hiver ». Elle avait tout de suite flashé, tellement elles avaient l’air chaudes et confortables. Ce serait parfait pour l’après-ski ! Malheureusement les désillusions s’étaient vite enchainées. Dès qu’elle avait mis un pied sur le trottoir tout juste déneigé, elle s’était pris un gadin mémorable. Clairement, les bottes fonctionnaient plus comme un patin à glace qu’un crampon pour face nord. Qu’a cela ne tienne. Vanessa avait tenu bon en marchant carrément la route, là ou l’on voyait le bitume.

ugg - porte moiDeuxième désillusion : au bout de 100m, elle commença a sentir une drôle de sensation. Baissant les yeux vers ses pieds, elle constata qu’une auréole sombre progressait rapidement vers sa cheville. Quoi ? Ces après-ski à 200€ ne sont pas étanches ? Elle en eu vite la confirmation quand elle sentit la sensation de mouillé pénétrer jusqu’à ses orteils. De retour, après à peine 20 minutes dehors, c’était la consternation. Les jolies bottes marron claires avaient pris un aspect maronnasse dégoulinant, ses orteils étaient congelés, et son moral n’était pas reluisant. Non mais c’est quoi ces après-ski qui ne supportent pas la neige ?

Lire la suite…

Qu’est-ce que la performance ?

Il y a quelques mois de cela, j’étais invité à un colloque traitant de la « rénovation performante des écoles en climat méditerranéen». Nous y parlions en particulier de « l’implication des usagers ». Pendant deux jours, de doctes spécialistes, concepteurs et exploitants de lieux se sont succédés, expliquant par le détail les méthodes et techniques à employer et les résultats obtenus en matière de consommation énergétique et de confort. Nous avions convenu avec les organisateurs du colloque que, quitte à évoquer les usagers, autant inviter les premiers concernés. Une classe de CP/CE1 avait donc été conviée à parler à la dernière table ronde de l’évènement. Après 2 jours de kWh, de DJU, de rendements de systèmes et de modes constructifs, ces enfants décrivaient, dans la grande salle de la Mairie de Montpellier, ce qu’ils aimaient ou aimeraient dans leur école. Une partie de l’assistance a senti les poils se dresser d’émotion. Certain.e.s touchés par la délicatesse, le charme, la pertinence des jeunes « presque maîtres d’ouvrage ». D’autres plein.e.s de colère : que faisaient des enfants de 6 ans dans cette assemblée de spécialistes ?

Lire la suite…

2 février 2017

Les vêtements imper-respirants (partie 3)

Nous avons vu dans un épisode précédent la distinction qu’il convenait de faire entre les propriétés d’un vêtement et celles du matériau qui le constitue.

Le monde est ainsi fait, de nos jours, qu’on a rarement l’occasion de revenir à la question de départ, celle qu’on devrait toujours se poser : de quoi ai-je besoin ? Pour ce qui nous intéresse, elle peut se poser ainsi : quel vêtement pour quelle activité ? La question subsidiaire est également : est-ce que ça vaut le coup de payer 300-500-700€ pour un vêtement dit « respirant ».

Lire la suite…

16 octobre 2016

Les vêtements imper-respirants (partie 2)

Après le bref historique présenté dans la partie 1, nous allons nous pencher sur une question fondamentale : de quoi parle-t-on lorsqu’on évoque la « performance » ?

Matériau ou vêtement ?

Évoquons tout de suite un point tout à fait essentiel, qui fait l’objet d’un raccourci systématique, ce qui arrange beaucoup de monde :

L’utilisateur final se fiche des caractéristiques du matériau. Il veut un vêtement qui soit, dans une certaine mesure et sous réserve d’une définition correcte des termes, étanche et respirant.

Lire la suite…

20 septembre 2016

Les vêtements imper-respirants (partie 1)

imper-respirant - image 1

Un peu d’histoire : pourquoi des vêtements respirants ?

La question de la « respirabilité » a été mise en avant par l’entreprise Gore au cours les années 80. Mais pourquoi donc ? Ca n’allait donc pas avant ? Pour mieux comprendre, explorons le chemin de ce produit (LE Gore Tex), qui n’en est qu’un dans une entreprise aujourd’hui gigantesque. Tout le monde a entendu le discours : « laisse passer la vapeur d’eau vers l’extérieur, empêche l’eau liquide d’entrer ». Tout le monde à l’image en tête, laissant imaginer une sorte de sens unique. Mais d’où viennent ces idées et ce concept d’imper-respirant ?
Lire la suite…