"Si un Watt m'était ôté"

CONFÉRENCE SPECTACLE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

POÏÊSIS : LA POÉSIE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

"Si un Watt m'était ôté", conférence-spectacle, rassemble des artistes et un ingénieur-designer énergétique.

 

Le pari qu’ils prennent ensemble est de traduire poétiquement les dynamiques de la transition énergétique par celles d’un spectacle vivant.

 

Celui-ci permet d'incarner artistiquement les enjeux scientifiques et sociaux soulevés par la question de la transition.

 

En condensant et en poétisant par l’acte artistique les enjeux de la Transition Énergétique, le spectacle rend compte de celle-ci et de la réalité vécue au niveau individuel et social.

 

Par le « spectacle », ce sont deux états qui sont activés et mis au service de questions techniques et scientifiques :

     - L’état d’improvisation ou comment composer avec ce qui est, dans l’instant, comment jouer et créer avec ce que l’on appelle « le moment présent »

     - L’état poétique, nécessaire à l'équilibre recherché avec l'état prosaïque (cf "La Source de la Poésie" d'Edgar Morin) 

 

Dans "Si un Watt m'était ôté", c’est ce dialogue nécessaire entre prose scientifique et langage poétique que nous allons chercher à créer.

 

L’un et l’autre peuvent se nourrir d’une part pour donner un sens social et politique à un acte artistique, au monde sensible, émotionnel, esthétique, d’autre part pour donner du corps, du jeu, du désir au monde rationnel et technique.

 

Il n’est donc pas question ici de « donner » une « solution », de « militer pour », ni même de démontrer la pertinence de telle ou telle source d’énergie et de son utilisation, mais plutôt de remettre en question un système et des scénarios d’organisation entre des humains qui ont dissocié, compartimenté la dimension prosaïque d’un côté, et poétique de l’autre. Cette disjonction créé une perte de sens, de compréhension, de ressenti des enjeux majeurs desquels l’individu et la société sont les acteurs principaux.

 

Dans "Si un Watt m'était ôté", par la transposition poétique, musicale, chantée, chorégraphique et circassienne, les artistes et l’ingénieur en présence représenteront un échantillon d'une société humaine et d'un modèle suivi par celle-ci. Ils devront faire des choix dans un temps limité et avec une énergie contrainte, pour « continuer ensemble ».

 

L’état d’improvisation sera sollicité par l’urgence d’agir, seul et/ou ensemble : cet état peut être envisagé comme une faiblesse, vécu comme un état de panique ou bien, et c’est ce qui sera recherché par les protagonistes, comme une force créative, une énergie formidable de transformation vivante de ce qui est.

 

 

"Si un Watt m'était ôté", conférence-spectacle, création 2021

Durée : 50 minutes


Aller plus loin :
La conférence-spectacle "Si un Watt m'était ôté" est une forme proposée dans le cadre d'une création au long cours de plus grande ampleur, "POÏÊSIS, Le cirque-opéra de la transition énergétique", dont la première aura lieu en 2023.

QUELQUES PHOTOS DE LA DERNIÈRE REPRÉSENTATION

Crédits photos : 04/21 © Guillaume Le Baube

Logo du Centre Val de Loire
Logo de Incub'
Logo des Effets Papillon
Logo de l'ADEME

LES CRÉATEURS EN PARLENT

Logo en écriture blanche  de Incub'

L'énergie positive, la vraie.

31 Rue de la Paix
73160, Cognin
FRANCE

ENTREPRISE

 

Nous contacter

Blog